La sciatique est une douleur localisée le long du trajet du nerf le plus gros du corps humain, le nerf sciatique, situé au niveau de la jambe. Même si ses causes restent nombreuses, une de ses formes les plus courantes est la lombosciatique où des douleurs dans le bas du dos se font également ressentir.

Votre chiropraticien est l’un des professionnels de la santé les plus compétents pour établir un diagnostic. Par ailleurs, le recours à un traitement médicamenteux ou à la chirurgie n’est souvent pas nécessaire : le traitement chiropratique reste alors le plus efficace et le plus naturel.

Comment se manifeste une sciatique?

Douleur au nerf sciatiqueLa sciatique est donc une névralgie (c’est-à-dire une douleur associée à un nerf) du nerf sciatique. Elle touche principalement les hommes de plus de trente ans ayant des facteurs de prédispositions, comme une lombalgie chronique ou encore une activité sportive ou professionnelle qui sollicite beaucoup la colonne vertébrale.

Elle se manifeste généralement par une vive douleur qui irradie le long de l’arrière de la cuisse, qui irradie aussi dans la fesse et parfois même jusqu’au bas de la jambe. Cependant, plus rarement, il peut s’agir d’une douleur sur le devant de la cuisse, descendant sur le côté de la jambe. Cette névralgie est souvent unilatérale (à droite ou bien à gauche) et est d’intensité variable. Ce qui signifie que certaines positions (comme la station debout ou assise) l’accentuent tandis que d’autres, au contraire, l’atténuent (la station allongée par exemple).

D’autre part, des modifications de la sensibilité (tels des engourdissements ou des fourmillements) peuvent y être associées. Les muscles inférieurs de la jambe sont par ailleurs généralement affaiblis.

Quelles sont les causes de la sciatique?

N’importe quel phénomène qui provoque une inflammation ou une compression du nerf sciatique peut causer une sciatique. La hernie discale est cependant à l’origine de la majorité des cas (85 %). C’est alors la compression et l’inflammation d’une des racines du nerf sciatique (un conflit disco radiculaire L5-S1 lorsque la hernie est localisée entre la vertèbre lombaire 5 et la vertèbre sacrée 1, ou L4-L5, entre les vertèbres lombaires 4 et 5) qui est en cause.

Toutes les hernies discales ne provoquent cependant pas de sciatique. Et inversement, toutes les sciatiques ne sont pas provoquées par une hernie discale. En effet, d’autres causes moins courantes peuvent également entraîner cette névralgie.

Par exemple, l’arthrose lombaire, un traumatisme (accident ou chute ayant touché le dos), un tassement des vertèbres à cause de l’ostéoporose, une maladie inflammatoire du rachis, comme le rhumatisme psoriasique ou la spondylarthrite ankylosante, une infection située au niveau de la colonne vertébrale (telle la maladie de Pott) ou encore des métastases ou une tumeur à proximité ou au niveau de la colonne vertébrale.

Certaines femmes enceintes sont par ailleurs affectées par une forme particulière de sciatique : la prise de poids associée à des troubles de la posture provoque alors la compression et l’inflammation du nerf sciatique.

Cause du sciatique et chiropraticien

La lombosciatique, forme de sciatique la plus courante

Chez de nombreux patients, la sciatique est associée à des douleurs au niveau des vertèbres lombaires (dans le bas du dos). On parle alors de lombosciatique, association d’une lombalgie et d’une sciatique. C’est la forme de sciatique la plus commune.

Elle se manifeste par des douleurs localisées dans le bas du dos et dans la jambe. Ces douleurs sont généralement déclenchées par un effort physique, amplifiées dans certaines positions (station assise ou debout) et par la toux, mais atténuées par la station allongée.

Une faiblesse musculaire ainsi qu’un engourdissement de la jambe et du pied sont généralement ressentis, ainsi que des troubles de la sensibilité. Cependant, la jambe garde un aspect normal (pas de gonflement ou de rougeur).

Conjointement à la lombosciatique, d’autres formes de sciatique existent également, plus graves, mais aussi plus rares:

  • La sciatique paralysante avec déficit moteur de la jambe, qui rend certains mouvements de la jambe impossibles.
  • La sciatique hyperalgique, lors de laquelle les antalgiques conventionnellement prescrits sont inefficaces pour calmer la douleur.
  • La sciatique du syndrome de la queue de cheval, qui associe une sciatique avec une atteinte d’autres racines nerveuses, qui causent des troubles de la sensibilité du périnée et de la jambe, des troubles moteurs des jambes et des troubles du contrôle sphinctérien.

Traitement du nerf sciatique par un chiroPourquoi choisir un chiro pour soigner votre sciatique?

Sachez d’abord que dans la grande majorité des cas une sciatique ne se corrige pas d’elle-même. Il est donc nécessaire de consulter pour soigner cette douleur handicapante. Parmi tous les professionnels de la santé, les chiros sont sans doute les mieux préparés pour soulager et traiter tous les problèmes liés aux systèmes nerveux et musculosquelettiques.

En effet, le savoir-faire du chiro, développé au cours de ses cinq années d’études universitaires (qui représentent près de 5000 heures de cours), lui permet de diagnostiquer et de traiter efficacement la sciatique. La chiropractie est par ailleurs la mieux adaptée à ceux qui souhaitent éviter le recours à des traitements médicamenteux ou pour les cas extrêmes, à l’intervention chirurgicale.

Comment le chiropraticien traite-t-il la sciatique?

Les chiros ont une approche unique en trois temps. D’abord, ils découvrent la cause de la douleur, sans se préoccuper seulement de traiter les symptômes. Pour cela, ils s’appuient sur les questionnaires du patient, les radiographies et les analyses de laboratoire. Puis, ils s’efforcent de corriger la source de la douleur en ciblant notamment la zone du nerf sciatique. Enfin, ils préviennent les rechutes. Les chiros utilisent des ajustements chiropratiques, des manœuvres sûres et douces. Ils peuvent également vous suggérer des changements dans votre alimentation, des exercices ainsi que des modifications ergonomiques afin d’accélérer votre guérison.